Sondage FR3 : Bretagne d’Avenir à 12%.

commentaires Commentaires fermés
Par , 9 juin 2021 14 h 48 min

Ce sondage révèle aussi les priorités des Bretons qui placent l’environnement en tête de leurs préoccupations.

sondage régionales.02

Les deux héritiers de Le Drian au coude à coude pendant que le RN pompe les voix de LR.

Rappel du premier sondage.

sondage télégramme

En 2011, ils ont voté pour la construction de la centrale climaticide de Total à Landivisau. En 2021, voterez-vous pour eux ?

commentaires Commentaires fermés
Par , 4 juin 2021 21 h 54 min

Le cadeau des héritiers de Le Drian : la dernière centrale électrique à gaz construite en France !

Leur “cadeau” fait à la Bretagne : 1 million de tonnes de CO2 par an dans le ciel breton. Une pollution de l’air par les particules fines et les oxydes d’azote.

Leur cadeau fait à Total : 40 millions d’euros de subvention par an pendant 20 ans renouvelables.

Leur cadeau fait à ENGIE : l’alimentation de la centrale par le gaz de schiste américain importé par le terminal de Montoir de Bretagne.

landi ilsont voté (2)
Loïg Chesnais-Girard, Daniel Cueff et Thierry Burlot sont tous trois candidats aux élections régionales 2021 en Bretagne. Dix ans plus tôt, alors conseillers régionaux, ils ont voté en faveur de la centrale à gaz de Landivisiau. (le télégramme)

Régionales 2021 : un candidat sur quatre de la liste « Bretagne d’avenir » est brittophone.

commentaires Commentaires fermés
Par , 24 mai 2021 19 h 10 min

le télégramme.

instant politique

Rappelant que 25 % de ses colistiers sont brittophone, la tête de liste de « Bretagne d’avenir » (EELV-UDB-Ensemble sur nos territoires), Claire Desmares-Poirrier promet de faire de la co-officialité de la langue bretonne une priorité.

Au lendemain de la censure partielle de la proposition de loi sur les langues régionales, la tête de liste de « Bretagne d’avenir », Claire Desmares-Poirrier tient à souligner que sa liste « compte 25 % de brittophones », un pourcentage probablement sans précédent dans l’histoire des élections régionales.

« Notre liste fait de la co-officialité de la langue bretonne une priorité et doublera le budget de la région consacré aux langues de Bretagne », rappelle-t-elle, qualifiant la décision du Conseil Constitutionnel de « non-sens absolu ». « Nous la dénonçons fermement car elle fait peser une grave menace sur l’existence de Diwan. Cette décision, dont le gouvernement est à l’origine, est une nouvelle fois l’illustration de la domination de l’État sur les Régions », estime-t-elle.

Claire Desmares-Poirrier était, vendredi, l’invitée de l’Instant Politique, sur Tébéo. Une émission à regarder en replay ici.

Régionales Finistère. Laurence Fortin sur la liste de Loïg Chesnais-Girard. Du reuz au Parti socialiste.

commentaires Commentaires fermés
Par , 10 mai 2021 13 h 06 min

Fortin régionales

Voir aussi sur le télégramme :
Régionales : la candidature de Laurence Fortin agite le PS breton
https://www.letelegramme.fr/elections/regionales/regionales-la-candidature-de-laurence-fortin-agite-le-ps-breton-10-05-2021-12748031.php

Et pourtant :


Régionales. Dans le Finistère, le Parti socialiste ne fera aucune concession aux Marcheurs

Premier secrétaire fédéral du Parti socialiste dans le Finistère, Yohann Nédélec ne « souhaite pas évoquer le sujet pour l’instant ». Mais sa position est connue. Il a déjà eu l’occasion de l’affirmer et elle n’a sans doute pas changé : « Le macronisme de Gauche n’existe pas. »

“Dans le Finistère, il est évident que la présence d’un Richard Ferrand (LREM) ou d’un Marc Coatanéa (LREM) ou même d’une Laurence Fortin (tous trois conseillers régionaux sortants, élus en 2015 dans la majorité Le Drian) sur une liste commune à celle de leurs ex-camarades socialistes aurait tout d’un casus belli.”

Philippe Plouzané et Isabelle Chaillou, candidats de “Finistère Avenir” : « la centrale de Landivisiau symbole de ce qui représente pour nous une aberration économique et écologique »

commentaires Commentaires fermés
Par , 9 mai 2021 10 h 48 min

Isabelle Chaillou et Philippe Plouzané sont les candidats de Finistère d’Avenir, pour les élections départementales, qui se tiendront 20 et 27 juin.

818_2021050609282426.jpg</a>

Philippe Plouzané et Isabelle Chaillou, candidats de Finistère Avenir, devant « la centrale de Landivisiau symbole de ce qui représente pour nous une aberration économique et écologique ».
Le télégramme.

Pour le canton de Landivisiau, Isabelle Chaillou et Philippe Plouzané, sont les candidats de Finistère d’Avenir, qui rassemble les écologistes, les fédéralistes et la gauche pour une alternative politique en Bretagne.

Isabelle Chaillou, 58 ans, assistante sociale pendant 25 ans, non encartée, agricultrice bio à Guiclan, était la suppléante d’Angélique Mével-Horellou aux départementales de 2015.Philippe Plouzané, 49 ans, professeur de breton, encarté UDB, est ancien adjoint au maire de Commana. Pour mener campagne, ils seront accompagnés de leurs deux suppléants : Nathalie Chaline, 56 ans, animatrice socioculturelle à Brest, élue écologiste au conseil de Brest métropole, et Yves Talarmin, 74 ans, retraité.

Construire un département qui nous ressemble

« Nous avons l’opportunité de construire ensemble et sans attendre, un département qui nous ressemble, écologique et solidaire : un Finistère d’Avenir. Une crise sanitaire sans précédent a souligné combien l’accompagnement des personnes fragiles et la solidarité doivent voir leurs moyens renforcés. Nous voulons, également, créer un nouveau rapport à la démocratie avec des hommes et des femmes soucieux de l’éthique publique et désireux de co-construire l’avenir avec les habitants du canton.

Vivre bien là où nous sommes, partager la culture et les langues de Bretagne, se nourrir sainement et localement, retrouver notre lien aujourd’hui fragilisé avec la nature et le vivant, agir pour le climat et la diversité par des choix énergétiques entièrement revus, aux antipodes de la centrale à cycle combiné gaz, annoncée par la ministre Barbara Pompili, comme étant “La dernière construite en France”, preuve que les élus du canton ont été bernés et qu’une fois encore, on récoltera la pollution pendant que les profits s’en iront ».

Premier sondage régionales Bretagne 2021.

commentaires Commentaires fermés
Par , 8 mai 2021 20 h 16 min

Sondage réalisé par le télégramme.

sondage régionales.01premier tour.

Régionales.03second tour possible.

Panorama Theme by Themocracy