Category: Uncategorized

Plogoff, une lutte au bout du monde.

commentaires Commentaires fermés
Par , 13 juillet 2021 16 h 59 min

Plogoff livre.01

Ce livre très illustré aux éditions locus solus se consacre à la mémoire de la lutte antinucléaire à Plogoff (Finistère). Une lutte emblématique qui, au final, aura concerné toute la Bretagne de 1974 à 1981. Et qui se poursuit jusqu’à nos jours sur son volet antinucléaire et sociétal. Une lutte érigée en symbole de mobilisation populaire victorieuse, un combat de David contre Goliath, du pot de terre contre le pot de fer.

Le collectif d’auteurs – acteurs de l’époque, mais aussi habitants, naturaliste, cinéaste, marin-pêcheur… – situant les événements sous l’angle des principaux comités et associations concernés. Dès 1974, des projets d’implantation existent en effet à Erdeven (56), Guimaëc, Ploumoguer (29), Varades (44)… Le site de Plogoff, aujourd’hui lieu de promenade à quelques encablures de la très touristique pointe du Raz, est choisi. Mais l’opposition s’organise, trouve des relais nationaux et tient bon jusqu’à l’embrasement des derniers mois contre les gardes mobiles, qui ont marqué les esprits et produit des images universellement reprises.

Sont ici rassemblés et commentés de nombreux documents et témoignages – pour beaucoup inédits – relatifs à la lutte de Plogoff, mais aussi à l’incroyable écho qu’elle a recueilli en France et à l’étranger. Et qui dévoile la l’expansion de la lutte antinucléaire au fil des ans, depuis les pionniers jusqu’au grand public.

L’annulation du projet Plogoff intervient après l’élection de François Mitterrand, en mai 1981. Le décret officiel est promulgué le 12 décembre 1981, il y a tout juste 40 ans !

Forte médiatisation attendue pour les 40 ans – Documentaires “Plogoff, les révoltés du nucléaire” de François Reinhardt (France 3) première diffusion le 22 avril, « Plogoff mon amour » de Laure Dominique Agniel diffusion sur Tébéo, TébéSud et TVRennes en septembre 2021.

Bon de commande :

plogoff souscription

Régionales 2021. Résultats.

commentaires Commentaires fermés
Par , 28 juin 2021 11 h 13 min

Capture régionales

Régionales.02a

Le télégramme

Objectif : détourner les votes écologistes. Cueff, mission accomplie.

commentaires Commentaires fermés
Par , 22 juin 2021 7 h 08 min

Cueff pas d'alliance

Du reuz chez Cueff :

Il a trompé les électrices et électeurs écologistes et en premier lieu ses coéquipières et coéquipiers.

Olivier Roellinger : L’engagement de ne pas fusionner était clair, suite à l’annonce de Daniel Cueff de s’allier avec Loig Chesnais- Girard je m’écarte de Bretagne ma vie.

Jean luc Bleunven : la question de la fusion et du ralliement de Daniel Cueff à Loïg Chesnais-Girard s’est décidée en dehors de tout débat qui aurait dû avoir lieu, car nous sommes dans la volonté de faire les choses différemment. Or, là, ça s’est fait à l’ancienne, donc c’est insupportable…Tous ceux qui sont venus avec l’esprit de changer la politique, ont le sentiment de s’être fait piégés.

Anne Quéméré : Je remercie vous toutes et tous qui avez insufflé votre belle énergie au sein de notre joyeuse liste non partisane. Fidèle à ma volonté de ne m’associer à aucun parti politique, et suite à l’accord passé par Daniel Cueff, l’aventure des régionales 2021 s’arrête ici pour moi ! La menace du RN n’existant pas, je ne comprends pas le choix de Daniel Cueff qui, ces derniers jours encore, reprochait les petits arrangements entre partis. Je lis beaucoup de colère, d’amertume et de sentiment de trahison chez de nombreux colistiers.

Lucie Lucas : Je suis sous le choc. Si mon vote ne va pas à Bretagne ma Vie, c’est à EELV qu’il ira, même si je n’y mettrai pas le même enthousiasme. Et je ne pense pas être la seule.

François Arbellot : Le marchandage auquel on assiste est plutôt affligeant. Ça donne une image de la politique qui explique que les gens s’abstiennent massivement.

Pascal Olivard : Je suis profondément déçu comme doivent l’être beaucoup de personnes qui avaient mis toute leur confiance dans Daniel et sa démarche. Je ne comprends pas. Pour moi c’est une grave erreur. Je pensais qu’il avait été très clair au sujet des alliances.

Du bruit dans les médias :

FR3 : Elections régionales en Bretagne. L’alliance surprise de Daniel Cueff, une “trahison” pour la plupart de ses colistiers.

Le Télégramme : Régionales 2021 : la fusion Cueff – Chesnais-Girard fait l’effet d’une bombe

Ouest-France : Régionales en Bretagne. Incompréhension après l’alliance entre Loïg Chesnais-Girard et Daniel Cueff

Régionales deuxième tour. La liste Bretagne d’Avenir vers un nouveau succès.

commentaires Commentaires fermés
Par , 21 juin 2021 16 h 18 min

Durant toute la nuit et ce lundi matin, des négociations se sont tenues entre l’équipe du président PS sortant Loïg Chesnais-Girard et la candidate écologiste Claire Desmares-Poirrier en vue d’une fusion de leurs listes. Cette dernière nous révèle pourquoi les discussions ont achoppé.

Claire Desmares-Poirrier, candidate EELV-UDB de la liste Bretagne d’avenir l’annonce au Télégramme : cette dernière ne fusionnera pas avec celle du président PS sortant du Conseil régional Loïg Chesnais-Girard. (Le Mensuel de Rennes/Vincent Michel)
Vous êtes en discussion depuis plusieurs heures avec l’équipe de Loïg Chesnais-Girard. Où en êtes-vous ?

C’est fini, il n’y a pas d’accord et j’ai un peu de mal à comprendre. Ce que j’interprète, c’est que Loïg Chesnais-Girard n’était pas prêt à changer son modèle. Ses arguments sont les mêmes que ceux de Jean-Yves Le Drian : « J’ai déjà des écologistes dans ma liste. »
À lire sur le sujet Régionales en Bretagne : récit d’une nuit sans fin à gauche
Un choix que vous regrettez on l’imagine.

On a fait un choix de négocier sincèrement. On s’était fixé une stratégie de majorité forte donc il fallait rassembler toutes les forces de la gauche, du PS à la France Insoumise en passant par Daniel Cueff. Mais La France Insoumise ne voulait pas d’accord avec le PS.

Et aujourd’hui, il semblerait que Daniel Cueff soit en négociations désormais, seul, avec Loïg Chesnais-Girard.

Cueff Chesnay Girard

Alors que Daniel Cueff a toujours dit qu’il était un candidat en dehors des partis… Mais trahir et diviser les voies de l’écologie, c’est son train de vie…

On va au second tour et on y va seul

Que vous a dit Loïg Chesnais-Girard pour justifier sa décision ?

Je lui ai demandé de quoi il avait peur. Il m’a répondu : « Ça me demande un grand changement et un véritable arbitrage. » Aujourd’hui, il montre qu’il n’a pas le courage de le faire. Il faut l’acter.
Sur quoi les discussions ont-elles achoppé ?

On a eu un point important sur la transition du modèle agricole mais aussi les trains, notamment la ligne Saint-Brieuc-Auray et la modernisation du Quimper-Brest.

Et sur le statut de résident, qui vous a opposé durant la campagne ?

On était prêt à imaginer d’autres manières de faire. On n’avait pas mis de point dur là-dessus.
On vous sent amère.

C’est plus de la déception. Une alliance entre notre liste et toute la gauche ça fait largement plus que 40 %. On pouvait faire une super majorité. Quand on voit ce qui se passe ailleurs, on voit que la Bretagne est une région à gauche et écolo. C’était une opportunité incroyable. Passer à côté est hyperregrettable.
Qu’allez-vous faire ?

On va au second tour et on y va seul. J’ai une réserve de voix écolo et à gauche. Les jeunes ont peu voté hier. On peut encore mobiliser. Un espoir est possible pour une victoire de l’écologie.
Résultat élections régionales et départementales Bretagne

“Nous sommes prêts à assurer la présidence de la région Bretagne et nous voulons, pour cet entre-deux-tours, mobiliser massivement toutes celles et ceux qui sont sensibles aux valeurs de l’écologie, de l’autonomie et de la solidarité.” déclare Claire Desmares-Poirrier.

Elle l’a annoncé officiellement ce lundi 21 juin en fin de matinée : EELV ne fera pas alliance avec l’équipe Chesnais-Girard et partira seule au second tour des élections régionales en Bretagne, forte des 14,84 % de suffrages obtenus au premier tour. “La liste Bretagne d’Avenir a tendu la main pour construire une large majorité autour des valeurs de gauche et de l’écologie pour le second tour. La liste Bretagne d’Avenir déplore l’absence de volonté d’union et regre e le fait qu’un accord n’ait pu aboutir dans des conditions perme ant de rester fidèle à notre socle de valeurs, à nos propositions et à la confiance accordée par les électrices et les électeurs.”

Assez vite au cours la soirée de la veille, avec la confirmation des résultats du premier tour, la candidate écologiste Claire Desmares-Poirrier avait exprimé son souhait d’une “discussion constructive avec le président sortant afin de constituer une majorité à gauche et écologiste la plus large possible”.

A cet appel Loïg Chesnais-Girard, arrivé en tête, avait répondu évasivement qu’il attendait les résultats définitifs de ce premier tour et allait réfléchir. Réponse valable aussi pour l’appel au rassemblement que lui avait adressé Thierry Burlot.

Manifestement les réflexions et tractations de la nuit n’ont pas permis de sceller l’alliance PS-PC/EELV-Gen.s qui était une option dans tous les esprits depuis déjà plusieurs semaines.

Une alliance jamais scellée en Bretagne, toujours refusée par l’ancien président Jean-Yves Le Drian jusque là, et qui n’a pas été possible cette fois encore.

Régionales en Bretagne. Pas d’alliance entre Claire Desmares-Poirrier et Loïg Chesnais-Girard

commentaires Commentaires fermés
Par , 21 juin 2021 13 h 53 min

pas d'allianceOuest-France

Après plusieurs heures de négociations, les perspectives d’une alliance entre Loïg Chesnais-Girard (PS), vainqueur du premier tour de l’élection régionale en Bretagne, et Claire Desmares-Poirrier (EELV), s’éloignent. Les échanges entre les deux listes n’ont pas entraîné d’accord. Les négociations se sont organisées dès hier soir, dimanche 20 juin. Et jusqu’à ce lundi 21 juin, dans la matinée.

Claire Desmares-Poirrier explique cette situation : « Il n’y a pas d’alliance possible sur le fond, sur la forme… sur tout en fait ! Il y a eu des points de blocage sur les questions de transport et d’aménagement du territoire. Sur les résidents, nous n’en avions pas fait un point de blocage. » Et de poursuivre : « A la négociation, il y avait Yvan le Mevel, le directeur de cabinet de Loïg Chesnais-Girard, autour de la table. C’est comme si Jean-Yves Le Drian était là ! Loïg Chesnais-Girard n’est clairement pas prêt à solder cet héritage. Moi, je souhaitais sincèrement que l’on puisse avoir un grande alliance à gauche, qu’on trouve un chemin. »

Et Claire Desmares-Poirrier d’annoncer qu’elle ne fera aucune alliance : « Je vais donc y aller seule au second tour parce qu’il n’y a pas d’alliance possible non plus avec Daniel Cueff que j’ai pourtant contacté. Quant à la France Insoumise, nous avons un vrai problème de fond depuis longtemps avec de grosses différences politiques qui ne sont pas anecdotiques. »

Régionales et départementales 2021. Bretagne d’Avenir, le succès.

commentaires Commentaires fermés
Par , 21 juin 2021 7 h 14 min

Rennes la verte.Régionales et départementales : après Rennes la rose, Rennes la verte… (Le télégramme).

Panorama Theme by Themocracy