La dernière trahison de Le Drian. Son soutien à la droite à Lorient.

commentaires Commentaires fermés
Par , 1 juillet 2020 13 h 29 min

Plutôt la droite que les écologistes !

Le Drian girouette.02

Une pratique ancienne.

Inès lobby breton.03

Enquête « +1,5°C » en 2040 : comment le dérèglement climatique peut mettre la Bretagne à sec.

commentaires Commentaires fermés
Par , 9 avril 2020 11 h 08 min

Les étudiants en journalisme de Sciences Po Rennes analysent, dans une web-série, les impacts du changement climatique en Bretagne. Au centre des préoccupations: le probable manque d’eau. Sécheresse, pollution… L’inquiétude enfle à mesure que le climat se réchauffe.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/enquete-15degc-2040-comment-dereglement-climatique-peut-mettre-bretagne-sec-1812376.html

eau sciences po.03

Enquête « +1,5°C » en 2040 : comment le dérèglement climatique peut mettre la Bretagne à sec.

Episode 3 : Des pratiques agricoles à repenser

Parmi les substances présentes dans les cours d’eaux bretons, on retrouve notamment des produits issus des activités agricoles : nitrates, phosphore, résidus de pesticides… Selon les associations de protection de l’environnement, la préservation des rivières dans lesquelles la Bretagne puise son eau potable doit passer par un changement des pratiques de l’agriculture conventionnelle. Mais pour beaucoup d’agriculteurs, une inflexion brutale de leurs modes de production est difficilement envisageable.

En quête d’eau – Épisode 4 – Changement de cap

Plogoff mon amour, mémoire d’une lutte.

commentaires Commentaires fermés
Par , 2 avril 2020 15 h 37 min

Dominique Agniel met son film en lecture libre dans cette période de confinement coronavirus.

A Landivisiau Total creuse la tombe du climat.

commentaires Commentaires fermés
Par , 7 mars 2020 15 h 33 min

landivisau tunnel.02

A quelques jours des élections municipales, l’entreprise Total a choisi de communiquer largement sur le
chantier de la centrale électrique à gaz qu’elle a démarré en force à Landivisiau alors que des recours sont encore en attente de jugement. Les photos publiées, dont certaines montrent un tunnelier au fond d’une profonde cavité, ont pour premier objectif de mettre les futures candidates et candidats aux municipales devant un fait accompli : celui qu’aucun arrêt du projet ne serait plus possible.

Pourtant, alors que la grande majorité des listes des communes du Finistère affichent des engagements en faveur d’une lutte contre le réchauffement climatique par une réduction de leur émission de gaz à effet de serre, comment accepter que, pendant le même temps, l’entreprise Total serait subventionnée à raison de 40 millions d’euros par an pendant 20 ans pour émettre chaque année un million de tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

La France a dépassé, le jeudi 5 mars 2020, le quota annuel qu’elle s’était fixée pour atteindre la neutralité carbone en 2050. En signant l’Accord de Paris sur le climat, notre pays s’est pourtant engagé à réduire de 40% ses gaz à effet de serre avant 2030, c’est à dire demain.

Cet engagement concerne également chacune de nos communes et communautés de communes et donc chacune et chacun d’entre nous. C’est pourquoi les élections à venir doivent être l’occasion d’affirmer notre opposition au projet climaticide de Total à Landivisiau qui ruinerait tous les efforts que nous devrons réaliser. Les candidates et candidats aux municipales ont les premiers la responsabilité de se déclarer pour l’arrêt de ce projet. Le chantier de Landivisiau doit rejoindre la liste des “grands projets inutiles et imposés” qui ont été abandonnés après la mobilisation des populations.

Le 7 mars 2020

Groupe EELV de Landerneau-Daoulas

PLUI de la CCPLD / Non prise en compte de l’urgence climatique

commentaires Commentaires fermés
Par , 2 mars 2020 19 h 05 min

Suite à l’approbation du PLUI (Plan local d’urbanisme intracommunautaire) le 28 février 2019, EELV dénonce la décision qui revient à ne pas prendre en compte l’urgence climatique et à nier les effets du réchauffement climatique. Ce plan d’urbanisme est celui des climatosceptiques et ne prend pas en compte l’intérêt des générations futures.

Or, avant de réaliser son PLUI, la CCPLD avait l’obligation d’élaborer un plan climat-air-énergie sur son
territoire (PCAET). Ce plan devait être finalisé fin 2018, or le diagnostic n’est même pas fait. Ce plan, dont les propositions doivent servir à l’élaboration du PLUI est l’outil principal pour que la CCPLD puisse apporter sa pierre à la lutte contre le réchauffement climatique.

Il apparait de façon éclatante que la CCPLD s’est délibérément affranchie des obligations qui découlent de la COP21 et de la loi sur la transition énergétique en ne réalisant pas son plan climat-air-énergie.
Si le PLUI était approuvé par le Préfet du Finistère, la CCPLD sera l’une des collectivités qui reculent en matière de lutte contre le réchauffement climatique :

 Augmentation des gaz à effets de serre. La CCPLD va à contrario en favorisant l’augmentation des
déplacements individuels (progression de l’étalement urbain, absence de politique de transports en
commun, création d’une nouvelle voie de contournement de la ville de Landerneau dite voie de
Lanrinou).

 Augmentation des déperditions énergétiques sans prise en compte de l’exposition solaire des
bâtiments.

 Augmentation des pollutions de l’air par les particules fines en lien avec les transports individuels.

 Absence de politique visant à encourager la production d’énergie renouvelable et à en promouvoir
l’utilisation.

De plus elle fait fi de l’élévation inexorable du niveau des océans qui pour des communes littorales comme Landerneau aura des impacts grandissants dans seulement quelques années.

Pour ces raisons, EELV a écrit à monsieur le Préfet du Finistère afin qu’il suspende la décision jusqu’à
l’élaboration du plan climat-air-énergie, ou bien qu’il ne rejette la décision de la CCPLD.

Le 3 mars 2020
Pour Europe Ecologie les Verts de Landerneau-Daoulas
Christophe Winckler

Courrier Préfecture du Finistère 2 mars 2020

Faux-cul du Climat en Finistère : le PS 29.

commentaires Commentaires fermés
Par , 28 février 2020 13 h 18 min

PS climat.02

Le parti socialiste 29 appellerait à la rébellion pour le Climat ?

Voir son communiqué :

MARCHES POUR LE CLIMAT

La fédération du Finistère du Parti Socialiste soutient l’appel de Youth for climate à manifester le 13 mars.

L’indispensable transition écologique se fera avec l’ensemble des forces vives de notre pays. Pour parvenir à limiter le réchauffement climatique chacun doit adopter de nouveaux comportements vertueux.

Pour les socialistes, les futures équipes municipales auront un rôle fondamental à jouer : pour engager des politiques ambitieuses dans les domaines des transports, de la rénovation énergétique des bâtiments ou le développement des circuits courts. Mais aussi pour fédérer l’ensemble des acteurs économiques et sociaux au sein de Cop 26 territoriales.

Dans cette perspective, les marches pour le climat doivent permettre de démontrer la mobilisation de la jeunesse, mais aussi de l’ensemble de la population afin que des décisions courageuses soient prises, tant au niveau national qu’européen. Car c’est bien maintenant que l’Union Européenne doit enfin se doter d’un budget conséquent pour engager cette transition.

Brest le 27 février 2020

Peut-on oublier que c’est ce même parti socialiste qui est à l’origine de la construction par Total de l’usine électrique à gaz de 450Mw à Landivisiau et qui continue à soutenir ce projet subventionné par des fonds publics à raison de 40 millions d’euros par an pendant 20 ans.

Panorama Theme by Themocracy