Category: Election

En 2011, ils ont voté pour la construction de la centrale climaticide de Total à Landivisau. En 2021, voterez-vous pour eux ?

commentaires Commentaires fermés
Par , 4 juin 2021 21 h 54 min

Le cadeau des héritiers de Le Drian : la dernière centrale électrique à gaz construite en France !

Leur “cadeau” fait à la Bretagne : 1 million de tonnes de CO2 par an dans le ciel breton. Une pollution de l’air par les particules fines et les oxydes d’azote.

Leur cadeau fait à Total : 40 millions d’euros de subvention par an pendant 20 ans renouvelables.

Leur cadeau fait à ENGIE : l’alimentation de la centrale par le gaz de schiste américain importé par le terminal de Montoir de Bretagne.

landi ilsont voté (2)
Loïg Chesnais-Girard, Daniel Cueff et Thierry Burlot sont tous trois candidats aux élections régionales 2021 en Bretagne. Dix ans plus tôt, alors conseillers régionaux, ils ont voté en faveur de la centrale à gaz de Landivisiau. (le télégramme)

Finistère d’Avenir. Canton de landerneau. Du travail en matière d’environnement.

commentaires Commentaires fermés
Par , 28 avril 2021 16 h 47 min

départementales.01

Sénatoriales 2020 dans le Finistère. Nécessité d’un groupe écologiste au Sénat. Ezhomm ‘zo ur strollad ekologourien er Senad

commentaires Commentaires fermés
Par , 22 septembre 2020 15 h 17 min

sénat eelv 2020sénat eelv

Faisons enfin confiance aux territoires
Bezomp fiziaňs en hor broioù, a-benn ar fin

Nous savons tous que l’innovation, qu’elle soit écologique, sociale, économique ou culturelle,
naît dans les territoires. C’est là qu’ont été inventées les premières expériences de revenu
minimum d’insertion, de territoires zéro chômeur, de schémas intermodaux pour les mobilités
douces, d’économie circulaire, de circuits courts alimentaires pour les cantines, d’habitat
partagé ou intergénérationnel, d’investissement public dans les énergies renouvelables et en
particulier les chaufferies bois, d’artothèques ou encore de festivals populaires, etc.
Nous défendrons avec vous nos valeurs pour plus de solidarité en redistribuant mieux les
richesses, en particulier en direction des plus faibles et des populations précaires. C’est en
nous appuyant sur vos expériences et connaissances du terrain que nous pourrons construire
ensemble une société apaisée, plus sobre pour que les générations futures puissent, comme
nous, vivre en dehors des conflits.

Répondre aux enjeux environnementaux et sociaux

• S’engager avec résolution dans la transition écologique
• Rénover l’habitat – action créatrice d’emplois et d’économies pour les locataires des
logements sociaux.
• Développer les transports en commun, y compris dans les territoires ruraux
• Réduire notre impact sur notre environnement et le grignotage des terres agricoles
• Mieux partager le travail et imaginer les emplois qui repousseront l’exclusion et permettront
de réduire le chômage

Equilibrer l’aménagement du territoire

• Garantir les services publics de proximité sur les communes.
• Prioriser le développement économique sur les pôles secondaires pour que nos territoires
ruraux restent actifs.
• Lutter contre les déserts médicaux en développant des maisons de santé sur l’ensemble du
territoire. Inciter les médecins et spécialistes à les rejoindre.
• Repenser notre agriculture vers un modèle proche des consommateurs en privilégiant
l’agriculture bio pour tous
• Défendre, dans le cadre du Brexit, le droit pour nos pêcheurs d’accéder aux zones historiques
de pêche. Travailler à la préservation de la ressource halieutique et la reconstitution des
stocks.
• Permettre la baisse du trafic aérien en développant les transports en commun interrégionaux,
les trains de nuit
• Promouvoir la culture et la langue bretonne, et permettre un accès à un enseignement
bilingue pour tous.

Durant toute la mandature, nous nous engageons à établir un contrat avec vous. Ce contrat
vise naturellement à vous rendre compte de nos actions, mais il va au-delà de ce geste naturel,
puisque nous ne serons efficaces que si nous nous nourrissons de vos expériences et de vos
projets. Ensemble nous serons plus efficaces.

Une association sera créée pour réunir les élus locaux finistériens qui souhaiteront nous
rejoindre afin qu’un travail permanent soit réalisé en semble.
Mais dès maintenant nous souhaitons réfléchir avec vous au plan de relance post-COVID qui
n’est pas à la hauteur des enjeux écologiques et sociaux, et dont l’un des principes est une
nouvelle fois une nouvelle baisse des ressources des collectivités au profit des entreprises
(baisse de la CVAE et CFE) sans la moindre consultation des élus locaux.

Un contrat avec vous / Ur gevrat ganeoc’h
ecologistesregionalistes29@laposte.fr

Les candidats / An dud war ar ren :

Christophe Winckler, Béatrice Lebel, Daniel Le Bigot, Marie-Andrée Clovis-Jérôme, Maxime Touzé, Michèle Pernés

sénat eelv.02

https://www.ouest-france.fr/bretagne/finistere/elections-senatoriales-en-finistere-une-liste-ecologiste-et-regionaliste-6967392

Une « liste écologiste et régionaliste pour le Finistère » est en lice pour les élections sénatoriales du dimanche 27 septembre 2020. Elle est composée de membres d’Europe Écologie – Les Verts (EELV) et de l’Union démocratique bretonne (UDB).

La tête de liste est Christophe Winckler, 62 ans, habitant de Landerneau, ex-élu communautaire, membre d’EELV. En deuxième position : Béatrice Lebel, 61 ans, élue à Brest, membre de l’UDB. En troisième position : Daniel Le Bigot, 66 ans, élu à Quimper Bretagne occidentale, membre d’EELV. En quatrième position : Marie-Andrée Clovis-Jérome, 66 ans, habitante du pays de Concarneau, membre d’EELV. En cinquième position : Maxime Touzé, 30 ans, élu à Douarnenez, membre de l’UDB. En sixième position : Michèle Pernes, 60 ans, habitante de La Forêt-Fouesnant, membre d’EELV.

Le réchauffement climatique

Le programme de la liste repose sur trois piliers. D’abord, la promotion d’une politique écologiste grâce à la constitution d’un groupe écologiste au Sénat. « On demande aux grands électeurs de voter pour nous s’ils veulent une action efficace contre le réchauffement climatique », explique Christophe Winckler.
Deuxième axe : redonner confiance aux élus de territoire. « C’est du terrain que partent les expériences innovantes, ajoute Béatrice Lebel. On peut citer comme exemples le revenu minimum d’insertion, les circuits courts, l’habitat partagé… »

EELV du Pays de Landerneau-Daoulas ne soutiendra pas la candidature de la liste “Landerneau pour tous” lors du prochain scrutin municipal.

commentaires Commentaires fermés
Par , 20 décembre 2019 9 h 57 min

Communiqué de presse

Suite à la présentation de la liste « Landerneau pour tous » dans le local du PS, les membres d’EELV du Pays de Landerneau-Daoulas, souhaitent annoncer que le groupe ne soutiendra pas la candidature de cette liste lors du prochain scrutin municipal.

La liste présentée le 18 décembre est fondée sur la vieille gauche française, c’est-à-dire de partis qui ont perdu leur audience électorale. Elle ne répond en rien à l’urgence écologique qui a mis des millions de jeunes en action pour défendre le climat et leur propre avenir et qui avaient mis la liste EELV nettement en seconde position derrière la liste Macron en mai dernier.

Constatant que la démarche de la liste « Landerneau pour Tous » est peu en phase avec les attentes de la population, les militantes et militants de EELV considèrent qu’il est préférable de continuer à agir à Landerneau et à la CCPLD pour un véritable changement écologique et solidaire. Chacune et chacun est invité à nous rejoindre pour participer à animer ce projet.

Le 20 décembre 2019

Pour le Groupe Europe Ecologie les Verts du Pays de Landerneau Daoulas

Gaspare et les candidat(e)s aux départementales.

commentaires Commentaires fermés
Par , 14 mars 2015 0 h 03 min

Voir l’émission du 13 mars sur FR3 Iroise

img01
__________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Christophe Winckler : au sujet des 40 millions d’euros annuels pendant 20 ans et reconductibles accordés à Direct Energie : “Ces quarante millions d’euros sont scandaleux car on est vraiment là dans une économie assistée pour des intérêts tout à fait privés. Si on les utilisait pour l’isolation des bâtiments, ce n’est pas 10 à 20 emplois qui seraient créés mais plutôt des centaines”.

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Voir aussi sur FR3 An Taol Lagad : http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_local_12_13_an_taol_lagad_,118032664.html

Landi FR4

Sénatoriales Finistère : EELV en ordre de bataille.

commentaires Commentaires fermés
Par , 5 septembre 2014 12 h 02 min

Ouest-France

Les écologistes ont présenté leur liste finistérienne, dimanche, à Quimper. Ils développent leurs thèmes de campagne.

Les membres d’Europe écologie-les Verts (EELV) du Finistère ont présenté, dimanche, leur liste pour les élections sénatoriales du 28 septembre. Nathalie Chaline, adjointe au maire de Brest et conseillère communautaire à Brest métropole océane, prend la tête de cette liste autonome. « Il y a bien eu des discussions avec d’autres partis pour construire une liste commune, révèle-t-elle. Mais nous n’avons pas trouvé d’accord politique. Nous avons préféré l’autonomie. »

Les membres de la liste l’assurent : s’ils sont élus, ils démissionneront de leurs autres mandats électoraux. Quel programme défendent-ils ? « Nous estimons qu’il est indispensable de porter un regard neuf sur les politiques publiques nationales pour sortir des crises environnementale, économique, sociale et démocratique. » Les écologistes veulent une « agriculture plus responsable, garantissant une alimentation saine et l’emploi agricole ».

Pour une Bretagne à cinq

Ils militent pour un « aménagement du territoire équilibré, solidaire au service de tous ». Et pour « la défense des services publics et de l’intérêt général ». Ils entendent mener une « politique économique écologique » et veulent une « transition énergétique, économique et sociale ». Concernant le redécoupage territorial de la France, Nathalie Chaline, estime « qu’il faut d’abord réfléchir aux politiques que les nouvelles régions devront mener avant de redécouper le territoire ». Elle milite pour une Bretagne à cinq départements.

La liste Écologie et solidarité

1. Nathalie Chaline, 50 ans, adjointe au maire de Brest et conseillère communautaire à Brest Métropole océane ; 2. Jean Cathala, 55 ans, principal d’un collège rural résident à Douarnenez ; 3. Marie-Andrée Jérôme-Clovis, 60 ans, retraitée de l’Éducation nationale, Concarneau ; 4. Christophe Winckler, dirigeant de Lessonia, entreprise de valorisation d’algues, et ancien conseiller municipal et communautaire à Landerneau ; 5. Magali Deval, chargée de mission à la Feve, la Fédération des élus Verts et écologistes, Plouguin ; 6. Serge Borvon, retraité de DCNS, conseiller municipal à Plougastel-Daoulas.

Panorama Theme by Themocracy